Quoi faire à Murat ?

Murat, « ville aux trois rochers », est l’une des plus anciennes du département. Véritable carrefour économique de la haute Auvergne depuis le moyen-âge, la ville recèle de nombreux trésors de différentes époques, son nom celte signifierait « roc escarpé » et ses premières traces remontent à 270 après J.C.

IMG_7759

Les sites à visiter :
– La maison de la Faune
– Le mémorial des déportés
– Le réseau de chaleur bois

La vieille ville médiévale compte de nombreuses maisons médiévales et renaissance, dont sept bâtiments protégés, inscrits à l’Inventaire des monuments historiques .
IMG_9170

Randonnées :
Beaucoup de chemins de randonnées , de ballades à pied ou en VTT partent des alentours de Murat.
La ville est située sur la via « Arverna » (Voie de Compostelle), un chemin de randonnée (GR465) entre Murat et Conques sera prochainement ouvert.
IMG_4706

Loisirs et commerces :
GARE SNCF (liaison Clermont – Le Lioran – Aurillac)
Piscine, boulodrome, Médiathèque, Cinéma, Office de tourisme, Médecins, dentistes, petits commerces (Pharmacies, boulangeries/pâtisseries, épiceries, fromagerie, journaux, PMU, souvenirs etc.…..).

Le Pays de Murat et sa région
On trouve beaucoup de circuits de randonnées qui parcourent les 4 sommets principaux et dont les chambres portent leur nom.
Le plomb du Cantal (1855 m), est le point culminant des Monts du Cantal. Ses 1.855 mètres d’altitude en font le deuxième plus haut sommet du Massif Central.
Situé au centre du département du Cantal, On peut atteindre son sommet de trois façons :
– En téléphérique pendant 10 minutes, depuis la station Super Lioran, suivies de 10 minutes supplémentaires de marche sur un sentier aménagé en escalier très facile
– A pied depuis la station Super Lioran en une heure et demie de marche sur un chemin balisé
– A pied depuis la station de Prat-de-Bouc (1 392 m), sur le versant est, en deux heures de marche.

Le Puy du Peyre Arse (1806 m),Pèira arsa signifie « pierre brûlée » en occitan le nom évoquant le chaos rocheux et les petites falaises qui forment le sommet.
Il est couvert de pâturages subalpins à bruyère. Il abrite quelques moutons, chamois et grands corbeaux. En hiver, le versant oriental est particulièrement avalancheux et des névés s’y attardent jusqu’en juin-juillet.

Le Puy Mary (1783 m)
Le nom « puy Mary » provient de Marius, disciple de Saint Austremoine et premier évangélisateur de la Haute Auvergne. Il vécut au IIIe ou au IVe siècle ; ses reliques se trouvent à la basilique Notre-Dame-des-Miracles à Mauriac.
Situé dans le parc naturel régional des Volcans d’Auvergne et labellisé Grand Site de France, il accueille chaque année près de 500 000 visiteurs ce qui en fait le site le plus visité d’Auvergne.
À partir du col du Pas de Peyrol, l’aller-retour à pied demande une heure. Le sentier, très raide par endroits, a été aménagé en escalier constitué de marches en béton. Cet aménagement a été rendu nécessaire en raison de la grande fréquentation du site qui avait contribué à fortement dégrader l’ancien sentier.
Au bord de ce sentier pousse la gentiane jaune ou grande gentiane dont la racine, qui peut atteindre 1,50 mètre, sert à la confection de plusieurs liqueurs dont les plus célèbres restent la Salers, la Couderc et l’Avèze.
La crête entre le puy Mary et le puy de la Tourte est franchie grâce au col du Pas de Peyrol (1 589 mètres, le plus haut col routier du Massif central). L’accès routier par le col est impraticable en hiver et est totalement fermé à la circulation de novembre à mai.
IMG_4528

Le puy Griou est un sommet de 1.690 mètres d’altitude dans les monts du Cantal, il est appelé Puei Griu en occitan.
Du fait de sa position au centre des monts du Cantal et de sa forme conique très élancée, le puy Griou a longtemps été présenté comme la cheminée érodée du volcan du Cantal mais il a depuis perdu ce rang.

Le GR 400 suit la ligne de crête entre le col du Pertus et le col de Rombière, près de la station de ski du Lioran. Au pied du dôme, un sentier s’écarte en direction du sud, permettant l’ascension des derniers 200 mètres de dénivelée.

Les sites incontournables du Cantal
– Ville médiévale de Salers
– St Flour et sa ville haute sur un éperon de rocher
– Le château d’Alleuze (dans la vallée de la Truyère)
– Le Viaduc de Garabit, construit par Gustave Eiffel en 1887
– Le Château de Pesteils, à Polminhac
– Le Château d’Anjony (Tournemire)